Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 19:34
Le crime : Disparition secrète, complète et définitive de la muraille historique de l'Aguedal Bba Hmad pendant la nuit du 4 Avril 2009. 
Comment arrêter l'hémorragie dont souffre quotidiennement notre patrimoine, qui est aussi un patrimoine de l'humanité ?



Article, Historique et plus de détails au sujet de la muraille
Projet "
chantier de bénevoles au Palais Bahia" ENA/PATerre-Rempart-Inspection-Conservation.

" Pourquoi ce crime?...
Pour récupérer de l'espace et l'aménager en un parking.
Ça tombe bien, comme
ça on le lèguera
demain, avec ses pairs partout ailleurs, à nos enfants et nos petits enfants comme emblème du patrimoine marocain du 21ème siècle !
Ainsi, si nos ancêtres nous ont concédé un extraordinaire génie constructif, nous, pour notre participation à l'édification du patrimoine de demain, on va laisser à nos successeurs un machiavélique savoir-faire déconstructif et démolisseur...
Pourquoi ce geste abject?...
Pour permettre la vue de l'Aguedal aux passants. Tiens, mais quelle vue on leur offre déjà ! Celle d'un Aguedal totalement délaissé et mal entretenu, s'apprêtant avec la démolition de son enceinte, à subir toutes sortes d'agressions extérieures.
Pourquoi cette démarche fourbe?...
Parce que démolir revient moins cher que restaurer...
Parce que démolir attirera bien plus de bénéfices que restaurer
Mais maintenant, après le fait établi, ne venez surtout pas demander, pourquoi nos jeunes ont de moins en moins l'esprit citoyen, perdent progressivement l'amour de leur pays et se défont complètement de leurs liens à la nation...
Car, ces sentiments d'appartenance ne s'éprouvent pas dans l'absurdité des manuels d'histoire qu'on s'est efforcé de nous inculquer.
Ces sentiments d'appartenance se façonnent magiquement par le toucher de bouts de terre imprégnés de la sueur des ancêtres et de leur sang, en caressant les petits tas de pierres entassées les unes sur les autres et assaillies par les tribulations du passé, et en inhalant l'odeur du mélange étrange des agrégats poussiéreux et de l'histoire...
Oui...on n'appartient qu'à ce que l'on a éprouvé, touché et senti. Si vous le saviez !
Et là, on a vu l'anéantissement, éprouvé la délaissement, touché les décombres et senti l'ingratitude et l'âpreté...voici à quelle culture nous appartenons !
Donc voilà ! Ces sentiments d'appartenance se défont aujourd'hui par des coups de pioches traîtres, portés dans l'abysse d'une nuit ténébreuse et dans l'imbroglio de circonstances douteuses.
Sachez que ce que vous avez démoli est un bout de mes racines, un trait de mon identité, une propriété de tous les marocains, un patrimoine de l'humanité.
Et si toute l'humanité vous pardonne ce geste barbare...moi jamais, simplement parce que j'y étais, j'ai éprouvé, touché et senti!! "

Commentaire de Imane Belkadi, Architecte d'ENA, Rabat, Maroc.
Photo ci-dessus prise au Palais Bahia, Mur en terre, Tayyibi Abdelghani, le 11 avril 2009.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Architecture et Société - dans LIEUX
commenter cet article

commentaires

leila+khelif 02/06/2009 23:59

C'est comme si ces écritures apparaisant sur le mur disant que certains habitants sont aussi d'accord pour cette demolition innatendu!!!! Mais pour nous ca passe pas nnapercu loin de là! Ca doit être discuter et puis surtout suivi par un grand ACT afin de mettre point au masacre qui touche notre patrimoine marocain!!! que vont dire les génération à venir!!! auront nous une réponse favorable convaincant qui pourrait satifaire leur question un jour si jamis on bouge pas a plus vite ?!!