Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 10:58
 

Un savoir faire de grande importance est détenu par des mâallem locaux. Malheureusement, ces derniers ne sont pas reconnus par le système scolaire et de formation. Leur compétence qui est transmise oralement s'effectue dans des cercles fermés, et ne béneficie d'aucun effort d'adaptation aux modèles modernes. La vidéo est sous forme d'entretien, elle est prise lors de séminaires itinérants du Laboratoire des Architectures de Terre de l'Ecole Nationale d'Architecture qui ont eu lieu et continuent dans la région Tadla Azilal.

Travail fait par le mâallem Boujema, Mrs Abdelghani Tayyibi et Réda Bakhtiari à Azilal, le 24 décembre 2006, d'autres étudiants participants de l'ENA aux séminaires, étaient présents à cette séance.


Partager cet article

Repost 0
Published by Architecture et Société - dans LIEUX
commenter cet article

commentaires

tayyibi abdelghani 06/08/2009 20:28

Bonjour M Eleonor, je suis ravi de ton message et de ton interet manifesté. Je retourne demain de mon séjour à marrakech reservé au chantier au palais Bahia avec les benevoles de l'ENA et de Rempart. Je t'enverrai les informations demandées dès que possible. Melleures salutations. Abdelghani.

Eléonor 06/08/2009 08:30

Bonjour !
Cette initiative de récolter le savoir millénaire des artisans mâalams est d' une importance capitale. Je salue cet esprit de préservation et de sauvegarde des trésors inouïs de l' art architectural marocain.
J' aimerais en parler dans un de mes articles. Etes-vous en mesure de m' informer de l' état actuel des choses. Nous pourrions interpeler les autorités compétentes pour leur signaler l' importance des démarches de sauvegarde. J' aime le Maroc et son histoire est beaucoup plus précieuse qu' on ne veuille le reconnaitre. C' est le patrimoine universel qui est en danger si on n' accorde pas toute la considération méritée à tous ces savoirs.
Avec respect.
Eléonor.